Technique

Technique opératoire: pose des micro-implants Essure

La patiente est installée au bloc opératoire en position gynécologique.
L’intervention a lieu préférentiellement en première partie du cycle, c’est à dire dans la semaine qui suit la fin des règles.
La prescription d'un anti-inflammatoire, par exemple un suppositoire de Profénid® une heure avant l'intervention permet de diminuer la fréquence des spasmes (ou la contraction) des orifices des trompes.

Cette intervention est possible le plus souvent sans anesthésie générale dans près de 80% des cas. La perception de la patiente lors de la pose de Essure® ressemble à la perception ressentie lors de la pose d’un stérilet. Rarement une anesthésie locale ou générale est nécessaire. 80% des patientes ayant eu Essure sans anesthésie recommandent la technique sans anesthésie.
Sonder la vessie est inutile.

La Vaginoscopie

Les micro implants Essure® sont insérés par vaginoscopie. L'hystéroscope de 5 mm est introduit dans le vagin après désinfection de celui ci. Le col et son orifice sont ensuite repérés et délicatement l'hystéroscope est ensuite introduit dans le canal cervical puis dans l'utérus. Grâce à cette technique, il n'est plus nécessaire de poser un spéculum ni de poser une pince sur le col.

La mise en place des micro-implants

Les ostiums sont repérés sans les toucher pour éviter leur spasme (la contraction) et la présence de muqueuse en regard de ces mêmes orifices. La procédure peut alors débuter: les implants sont introduits dans chacun des deux ostiums (ou orifice) de chaque trompe.
L'hystéroscope est ensuite retiré; l'intervention est alors terminée.

Il s'agit d'une intervention minutieuse, délicate, douce qui doit être réalisée dans une atmosphère sereine. Cela augmente la qualité du vécu de la patiente de cette intervention.

Le taux de succès de la pose des deux côtés est de 95%. Cette pose est considérée comme facile dans 90% des cas.
La durée moyenne de la pose est de 10 à 15 minutes.

Dernière mise à jour le 4 octobre 2017