L'Endométrite Chronique

L’Endométrite Chronique est une inflammation de la muqueuse utérine. Cet aspect de la muqueuse est visible lors d’une hystéroscopie diagnostique. Sur le plan microscopique, l'endométrite est une maladie inflammatoire locale caractérisée par une infiltration plasmocytaire inhabituelle dans les zones stromales de l'endomètre. Il semble exister une altération de la contractilité utérine en cas d'endométrite chronique. L'endométrite est associée souvent à une infection par des bactéries communes ou par mycoplasme.

Il est important de rechercher la présence d’une endométrite chronique dans plusieurs situations : chez les femmes qui font des fausses couches à répétition, dans le cadre du bilan de stérilité et enfin dans les échec d'inséminations ou de FIV. Enfin la persistance de douleurs et ou de saignements anormaux peut également être expliquée par la présence d’une endométrite.

L'intérêt de l'hystéroscopie est d'apprécier la présence ou non d'une endométrite au sein de la muqueuse: son aspect, sa localisation, son intensité et ainsi définir les conditions propres à son traitement. Le traitement est médical par des antibiotiques.

L'endométrite peut ainsi prendre plusieurs aspects : elle a l'aspect de lésions rouges qui peuvent être localisées autour des orifices de chaque trompe dans la cavité utérine (au niveau des ostiums) et alors signifier la possibilité d’une infection des trompes associée.

Elle peut aussi prendre l’aspect de très petits polypes de moins de 2 à 3 mm de diamètre, inégalement répartis à la surface de la muqueuse utérine.

Le traitement de l'Endométrite Chronique est un traitement antibiotique qui doit être pris pendant au moins 15 jours. Selon l'importance de l'endométrite, un contrôle permetant d'apprécier sa disparition sera réalisé ou non par une nouvelle hystéroscopie diagnostique.

Dernière mise à jour le 4 octobre 2017