Préparation du Col

Parfois une préparation du col aura été envisagée la veille ou le matin de l'intervention: cette préparation aura été réalisée soit avec des hormones (des oestrogènes) soit un médicament, le Misoprostol. Cette préparation permet parfois une dilatation du col plus facile.

Le Misoprostol : les publications scientifiques ne montrent pas toutes un effet bénéfique dans la préparation du col. Il semblerait que l'effet soit bénéfique chez les femmes non ménopausée, ce qui permet de réduire les déchirures du col et les difficultés d'accès à la cavité utérine. Mais il existe des complications à cause de ce médicament comme les douleurs pelviennes, les saignements vaginaux et l'élévation de la température. Le site de l'AFSSAPS confirme que ce médicament n'a aucune AMM dans cette indication (Autorisation de Mise sur le Marché). Il convient donc d'être prudent dans son utilisation vaginale ou orale dans ce cadre pré opératoire.

Il existe de nombreux protocoles au sein de chaque structure chirurgicale. Cette préparation n'est pas indispensable et sa nécessité reste à évaluer en fonction de chaque patiente et de chaque pathologie. Elle doit être privilégiées dans les situations potentielleemnt difficiles: nulligestes, patientes ménopausées, massifs cervicaux opérés ou de petite taille, césariennes antérieures et utérus très anté ou rétro versés.

Son intérêt est avant tout, chez la femme jeune comme chez la femme âgée de diminuer les complications potentielles liées aux difficultés d'accès à la cavité utérine.

Dernière mise à jour le 10 décembre 2017 - par Dr. Landowski