La Synéchie ou Syndrome d'Asherman

PRACTICE

PR: Prevention
A: Anticipation
C: Comprehensive therapy
T: Timely surveillance of subsequent pregnancy
I: investigation
CE: Continuing Education
 

Cet acronyme reflète la prise en charge complète, complexe et sérieuse du syndrome d'Asherman.

Le diagnostic de la Synéchie

La synéchie utérine est un accolement fibreux des deux faces de l'intérieur de l'utérus. La synéchie est le plus souvent la conséquence d'un geste opératoire qui a été réalisé à l'intérieur de la cavité utérine. Toute intervention au sein de la cavité utérine peut potentiellement créer une synéchie utérine. La synéchie a comme conséquence de diminuer la fertilité si elle n'est pas traitée.

Le diagnostic de la synéchie se pose devant des cycles irréguliers, des règles moins abondantes voir une absence de règles, devant la présence de douleurs pelviennes cycliques, devant une infertilité et cela dans un contexte ou les causes seront recherchées.

On retiendra essentiellement comme causes:

- le curetage utérin
- l'aspiration réalisée en cas de grossesse arrêtée ou en cas d'interruption volontaire de grossesse
- l'ablation d'un fibrome utérin situé à l'intérieur de la cavité utérine
- l'infection de l'utérus
- la révision utérine pratiquée lors d'un accouchement en cas d'hémorragie grave
- les embolisations utérines
- l'ablation de la muqueuse utérine (endométrectomie)

En tant que telle, la synéchie n'est pas une faute médicale. Il s'agit simplement d'une complication imprévisible et inévitable le plus souvent.

Le plus important est d'être à la recherche de cette complication afin d'en réaliser le traitement le plus rapidement et le plus efficacement possible après le geste initial qui peut la provoquer.

L'hystéroscopie réalisée en consultation est le meilleur examen pour en faire le diagnostic et indiquer les bonnes méthodes de traitement. L'absence de règles ou la diminution importante du flux des règles sont les meilleurs signes qui font craindre l'existence d'une synéchie. Lorsque l'accolement dans la cavité utérine est complet, il est possible que la patiente se plaigne de douleurs régulières tous les mois à la date prévue des règles, règles qui ne surviennent pas en raison de l'existence de cet obstacle.

L'hystéroscopie va décrire cette synéchie et indiquer le mode de traitement. Parfois la réalisation d'une radiographie de l'utérus, l'hystérographie peut aider au bilan et à la compréhension de certaines synéchies complexes.

Il est parfois possible que le simple examen diagnostic puisse lors de la consultation traiter tout ou partie d’une synéchie. Mais le plus souvent une hystéroscopie opératoire sera nécessaire.

Enfin il existe véritablement plusieurs types de synéchies: Entre la synéchie simple et la synéchie complexe, il y a plusieurs stades cotés de I à V. La synéchie la plus complexe est ancienne, organisée avec une muqueuse très altérée et des repères anatomiques inexistants le plus souvent. Le risque de récidive est important et le contrôle après le traitement chirurgical est essentiel. Son traitement peut parfois prendre du temps et nécessite une grande minutie.

L'hystérosocpie diagnostique est le gold standard du diagnostic de la synéchie. L'hystérographie et l'hystérosonographie peuvent apporter des renseignements complémentaires dans certaines situations. L'IRM et l'échographie ne sont pas de bons examens pour cette pathologie.

Dernière mise à jour le 4 octobre 2017