La stérilité

Dans le cadre du bilan d’infertilité

L'hystéroscopie diagnostique fait partie du bilan de la stérilité. Toutes les pathologies décrites sur Hystéroscopie.org peuvent être responsables de stérilité. L'hystéroscopie permet de poser un diagnostic et de définir ensuite le traitement adapté à chaque femme. L'exploration de la cavité utérine peut également être réalisée par l'hystérosalpingographie ou par l'hystérosonographie; mais pour la plupart des médecins, l'hystéroscopie apporte plus de renseignements à propos de la cavité utérine dans le cadre de l'exploration des stérilités.

Cet examen permet aussi d’étudier les ostia tubaires et leur perméabilité et ainsi de vérifier le caractère fonctionnel d’un ostium en objectivant sa contractilité et la fuite de liquide en son sein au cours de l’examen.

Avant de réaliser une fécondation in vitro

L'hystéroscopie permet de détecter et de traiter des facteurs surajoutés qui risquent de retentir sur le succès du traitement de la stérilité.

Cette exploration permet également d'apprécier le col, sa direction, son angulation et l'accès à la cavité utérine; cela est important lorsque certaines inséminations n'ont pu être réalisées convenablement en raison d'un faux trajet par exemple.

Lorsqu’il existe un échec de la fécondation in vitro

Il n'est pas recommandé de réaliser systématiqueemnt une hystérosocpie diagnostique avant une première FIV si l'échographie pelvienne endo-vaginale est normale. E,n revanche l'hystérosocpie doit être réalisé après des échecs d'inséminations ou de FIV le plus souvent pour rechercher une endométrite qui est une infection de la muqueuse utérine. Cela est d'autant plus vrai lors des échecs de fécondation in vitro avec des embryons de bonne qualité.

Dernière mise à jour le 4 octobre 2017